par l’action collective

à l’heure où se réinventent les échanges et se développe une nouvelle forme de nomadisme, mireille.batby _curatrice du labelm-public, rencontre différents acteurs impliqués dans l’art (de ses créations à ses médiations) afin d’interagir dans différents projets collectifs et d’éprouver différents modes de pratiques et de pensées transversales. En collaborant fréquemment avec des professionnels, des étudiants, des amateurs et des publics, elle s’engage dans différents espaces de prise de parole et d’expérimentations, fondés sur la crédibilité de contributions cosmopolites et l’esprit critique de chacun afin de questionner la manière humaine et la matière vivante dont l’art est fait.

que l’on soit artistes impliqués dans un art ou amateurs de plusieurs arts, le courage est dans le sérieux que l’on apporte à poser et à reposer sans cesse, selon une suite logique, les 2 questions qui sont parmi les plus vieilles au monde : comment créer ici ? et comment révéler, maintenant, ce qui est parcouru dans ce qui se crée ? Chercher, comme appréhender, ne devant jamais faire oublier la difficulté d’être juste et la facilité d’être injuste, quel travail demande la découverte d’un atome de promesse, et combien serait périlleux l’abus des pouvoirs de créer ou de comprendre. Ce fut la force de tous ceux – artistes ou médiateurs – qui, depuis des siècles, à travers leurs recherches, leurs expérimentations, leurs discussions, leurs polémiques et leurs erreurs aussi, ont su interroger les processus et les pratiques artistiques.

à suivre une sélection de travaux réalisés en collaboration

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

dramaturgie visuelle

faisant son apparition avec l’arrivée des nouvelles technologies sur les plateaux de théâtre, la dramaturgie visuelle est l’art de transformer une histoire, vraie ou imaginaire, en un récit visuel construit, attachant entre eux les costumes, les maquillages et les personnages en action, dans un espace scénographié par des projections visuelles et leurs différents supports.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Oreste ou la mort indéfinie

poésie sonore Patrick Dubost

in Orestie 1#2#3, mise en scène Philippe Vincent

cie scène-théâtre-cinéma – Théâtre de Vénissieux, 2006

oresti coeur double

 

…] une orestie est un spectacle en métamorphose perpétuelle, une Hydre à neuf têtes. Une forme artistique qui se renouvelle constamment et semble augmenter en proportion des efforts faits pour la détruire. L’objectif de ce travail n’est pas de réaliser, autour d’un même thème, des créations successives qui pourraient se présenter sous la forme de sketchs, mais bien une œuvre, une hydre, dirigée par plusieurs têtes, mais ne possédant qu’un seul corps. » Philippe Vincent

cette installation visuelle avec captation et diffusion vidéo en direct mêle images chirurgicales du coeur et projection des manipulées effectuées sur la table de montage par le poète en jeu.

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Je Suis Une Radio _ou Plongée dans les mondes de David Lynch

mise en scène Marjorie Evesque, Théâtre des Célestins, Lyon, 2004

thomas.je suis je suis une radio

199322_161861777200900_5150971_n sylvain.je suis

…] ce spectacle visuel et acoustique plonge sans noirceur dans la matrice Lynchienne, pour mieux en extraire un ballet de personnages, variation du « Même » et de « l’Autre », aux frontières du rêve et de la réalité, égarant le spectateur voyageur, dans les faubourgs de l’imaginaire, là où la pensée s’incline, et où la perception s’aiguise. » Marjorie Evesque

boite. je suis

dramaturgie visuelle et série photographique

présentation Je Suis Une Radio

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Alta-Villa Hôtel

mises en scène Lancelot Hamelin

…] opus d’une série de 8 mises en scène basées sur un essai de travail scénique qui traduit une “voie médiane” de la figuration, en expérimentant l’intervention du réel dans le processus créatif. Spectacle, travail sur le regard. Regard porté sur des êtres humains , des gens – res dans la langue de Spinoza, entre « chose » et « riens ». Ce spectacle est un travail de portraits : portraits des personnages – les acteurs, en tant que personnes – portraits d’êtres humains saisis avant la précipitation du temps – Transformer tout portrait en autoportrait, comme si l’objectivité était la peau subjective retrournée – le politique, dépouillé de l’intime. » Lancelot Hamelin

Recherche au sang

l’Usine / Comédie Saint Étienne, 2003

AUTOPRTRAITSCOLLdans-le-vide-du-jour

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Dans le vide du jours

Théâtre de Givors (69), 2003

dans le vide RECHERCH.E

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Ici, Ici, Ici

Villa gillet, Lyon, 2001

ici ici ici PANO1 - copie

installations visuelles pour les performances scéniques de personnages-acteurs, faites des projections vidéo en direct du jeu, et des projections en différées des répétitions

présentation Lancelot Hamelin / Huit voix / lyon

agenda Lancelot Hamelin / Ici, Ici, Ici / lyon

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

suites mentales

mise en scène Lancelot Hamelin

d’après The Atrocity Exhibition de J.G. Ballard

Théâtre de l’élysée, Lyon, 2002

_CORCH_suites1 suites2
…] ce texte de J.G. Ballard se présente sous la forme d’un roman fragmenté, comme un reflet littéraire des travaux de Duchamp. De paragraphe en paragraphe, des personnages reviennent, se croisent afin de composer des possibilités d’histoire autour d’un homme atteint d’une maladie mentale : Travers-Travis-Talbot-Tallis, personnage cubiste, qui perçoit le monde à travers un système de relations géométriques dont les choses et les êtres animés ne sont que des modules. Dans cette guerre de l’affectivité, les perversions deviennent des relations communes. La mémoire personnelle n’est plus qu’un collage d’éléments fait de terreur et de désir. Loin de juger le monde tel qu’il devient, nous le travaillons, fasciné en se demandant comment le changement nous restitue à nous même modifiés. » Lancelot Hamelin

suites mentales 3 suites mentales 4

visuels du spectacle

dispositif visuel et sonore en mouvement pour performances scéniques

les acteurs auxquels des miroirs de différentes tailles ont été distribués renvoient les faisceaux photographiques et vidéographiques qu’ils reçoivent depuis une une tour mobile, où sont accumulés des projecteurs sonores et visuels.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

en aveugle _la inaccesibilidad a ciertos códigos no hará que aumentar la sensación de ausencia

poésie visuelle et sonore

en collaboration avec Alfredo Costa Monteiro, poète sonore

Punto y Raya. Festival 0.2, La Casa Encendida, Madrid, Espagne, 2007

en aveugle

à travers l’utilisation du braille, dans une forme illisible tant pour les aveugles que pour les voyants, cette vidéo traduit l’inaccessibilité à certains codes qui ne fait qu’augmenter la sensation d’incompréhension, d’absence de sens, alors que ce qui est donné est notre engagement à être là et à faire.

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

interventions artistiques

le modèle cette fois, ce n’est plus l’usine, c’est « l’open space » avec ses espaces de pensées et d’expérimentations modulables, réels et virtuels, où se développent des relations entre les êtres humains, chacun architecte « des connections et des combinaisons inédites entre différents domaines de connaissances ». Sylvie Catellin, La sérendipité ou l’art de la découverte, Conférence, Agora des Savoirs, 2015

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

exposer _ou pas

5ème générale / Collège Oratoire St-Marie, Auch, 2018

calli.5-auchcalli.6-auch

 

à quoi sert l’art ?? mais est-ce seulement la question, ou alors juste comme se pose celle avec l’être aimé, se pose la question du partage d’un amour : à quoi sert de partager notre amour ? À quoi sert-il de partager l’art ? Développer les publics, aller chercher les ‘éloigné.e.s’, se rapprocher des ’empêchée.s’, détourner les ‘averti.e.s’, ouvrir le champs des possibles aux ‘amateur.e.s’ et diriger les ‘étudiantes’ ne serait qu’une action commerciale si elle n’était dirigée par la question du partage de la chose aimée.

alors, et j’allais dire ‘mais’, que partage-t-on ensemble ? Pouvons-nous imaginer réellement que nous partageons dans une relation tour à tour récepteurs/émetteurs ? Si l’art donne, que donnons-nous ? et à qui ? Que donnent les artistes – ‘professionnel.le.s’, ‘étudiant.e.s’ ou ‘amateur.e.s’ ? et à qui ? Que donnent les publics – ‘averti.e.s’, ‘éloigné.e.s’, ou ’empêché.e.s’ ? et à qui ?

écriture collective

manifeste

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

l’autre homme-lion _une figure humaine et animale à recomposer

BMA Ébénistes / Lycée des Métiers d’Arts et Design, Coarraze

Musée forum de l’Aurignacien, Aurignac, 2017

 

l'homme lion

 

pour répondre à la proposition du Musée forum de l’Aurignacien de réaliser une œuvre d’art qui tisse des liens entre la préhistoire, l’art contemporain et l’environnement, la classe de terminale BMA a choisi de revisiter, avec ses savoir-faire en ébénisterie, l’une des premières représentations figuratives du Paléolithique supérieur. En dispersant dans l’espace les pièces de ce corps d’homme surmonté d’une tête de lion, ils ont souhaité décomposer la perception que nous avons des origines de l’Être humain, anatomiquement moderne.

 

laboratoire d’artisanat numérique

restitutions sculpture impression 3D sur socle à 1/20ème

exposition juin-sept. 2017, Musée forum de l’Aurignacien, Aurignac

présentation l’autre homme-lion

facebook

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

le fil conducteur

ETAPS / CAP Électro.techniciens / CFBT – ADEF, Marseille, 2016

filconducteur

diffusion vidéo

à partir de la structure filmique d’human de Yann Arthus-Bertrand, les stagiaires de la section insertion et les apprenants d’une section qualifiante réalisent, en vidéo, un ‘portrait collectif’ sur le métier d’un technicien.

plan fixe sur fond noir / visage d’une personne qui interroge depuis sa langue natale un technicien sur son métier / traduction du témoignage de cette personne par sous-titre [ces mots, qui ne défilent pas en bas de l’image, accompagnent les paroles et le visage du narrateur.

plan fixe sur le visage d’un apprenant qui parle de sa formation / insert de photos de ses chantiers faites au téléphone portable.

workshop écriture vidéo – restitution documentaire vidéo et installation vidéo

présentation le fil conducteur

facebook

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

notre identité

ETAPS / CFBT – ADEF, Marseille, 2015

 

05.000105.0002

05.000605.0010

 

si le thème de l’identification semble attendu dans un contexte où ‘primo-arrivants’, ‘demandeurs-d-emlpoi’ et ‘salariés-en-emploi-précaire’ se côtoient, réflechir sur notre identité ne nous a pas posé seulement la question de l’intégration de ‘collatéraux’ dans une communauté.

s ‘ouvrant sur celle plus générale de la construction d’individualités au sein d’organisations en perpétuelle mutation, cette question de l’identité interrogea chez chacun de nous sa place d’individu capable d’honorer sa nature et le collectif dans une société qui elle tend à nier ses capacités à être soi et ensemble.

arts visuels, montages sonores, textes

présentation notre identité

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Art d’occasion

Maîtrise Cinéma et audiovisuelles, LESLA, Université Lumière-Lyon-II, 1998

art d'occasion

 

art d’occasion est l’aboutissement d’une réflexion sur l’appropriation et le recyclage par la photographie d’une oeuvre cinématographique que l’on aime par des étudiants en études cinématographique et audiovisuelles.

 

Workshop photogramme au sein d’un séminaire de recherches, coordonné par Michel Bouvier et Roger-Yves Roche _maîtres de conférences

présentation art d’occasion

 

2 réflexions au sujet de « par l’action collective »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *